Rapport CNNum e-inclusion : former les décideurs urgence!

rapport_Apercu-509x350

Fière d’avoir participer à ce rapport qui met entre autre l ‘accent sur un aspect longtemps défendu : l’aculturation numérique des élites doit être traité

 

Rapport exposé puis remis avec brio par Valerie Peugeot rapporteur et Benoît Thieulin Pdt

L’urgence de la formation des élites 

Enfin, pour atteindre les objectifs listés dans le rapport de conquête du numérique par les citoyens, le CNNum pointe une urgence particulière rarement évoquée. Il faut, selon lui, s’attaquer au manque de culture qui règne, selon le conseil, à la tête des administrations, mais aussi des universités, des entreprises… Sans quoi, puisque les dirigeants de ces structures sont aussi les décideurs, rien ne sera possible. Le chantier est imposant et urgent, tout comme l’enjeu, selon le conseil. Mais celui-ci, comme il l’a rappelé, n’a qu’un avis consultatif. « Ce document est avant tout un cadre de pensée pour l’action, » rappelle Valérie Peugeot dans son introduction.

La suite ici usine digitale

—————————————————

Aider les décideurs à embrasser les enjeux sociaux et politiques du numérique

Le Conseil considère que les décideurs, qu’ils appartiennent au secteur public ou privé, « doivent changer leur vision du numérique afin d’accompagner plutôt que de subir le rôle du numérique dans la transformation de leur métier, de leur secteur d’activité, de leur stratégie d’entreprise, des rapports sociaux, etc. »

  • Donner une formation spécifique aux enjeux politiques, économiques, sociaux liés au numérique aux cadres administratifs et aux élus.
  • Mettre en place des référentiels en contenu ouvert comme support de ces formations.
  • Renforcer dans la formation des futurs cadres d’entreprises les réflexions sur la relation science, technologie et société, par exemple en généralisant l’apprentissage de la cartographie des controverses dans les grandes écoles.
  • Travailler avec les structures de mise en réseau des dirigeants pour développer les outils d’une culture numérique et de l’inclusion.

La suite ici PCinpact

————————————————————-

S’affranchir de la notion de fracture numérique.

Celui-ci présente des recommandations concrètes pour passer dans une logique « d’inclusion numérique » et s’affranchir de la notion de fracture numérique.

Aider les décideurs à embrasser les enjeux sociaux et politiques du numérique. Le numérique ne doit pas être considéré par les élus « seulement dans ses dimensions techniques et économiques, mais aussi par le prisme des transformations sociales et culturelles qui l’accompagnent. »

La suite ici LEMONDE

————————————–

“Le numérique permet de conduire autrement les politiques publiques”

Les élus doivent donc changer d’attitude…
Peu d’élus ont compris que le numérique n’était pas qu’une simple question de tuyaux ou de communication, mais qu’il permettait vraiment de faire de la politique et de conduire des politiques publiques autrement en associant tous les acteurs de leur territoire pour améliorer concrètement la vie quotidienne des citoyens. Cela passe par des partenariats entre les collectivités locales et les communautés citoyennes. Et par une mutualisation et une diffusion des pratiques.

la suite ici Acteurs Publics

——————————-

 

, , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire