A Saint-Maur les rivières donnent un fleuve !

Prise de parole de Pascale Luciani pour appeler à voter contre le budget

En cette rentrée politique, le premier conseil municipal de Saint-Maur, le 12 octobre 2012, a été EXPLOSIF. Après les élections législatives de juin 2012, la seule réunion publique du Conseil Municipal en juillet ne s’était guère prêté aux cascades d’eau ruisselantes.

Jamais deux sans trois : tous dans l’opposition ce jeudi !

La gestion municipale de Saint-Maur par Henri Plagnol suscite depuis quelques mois des interrogations et de vives critiques émanant de la majorité, et notamment des adjoints au Maire.

  1. Le Maire-adjoint aux Sports l’avait dénoncé Jean-François Le Helloco,
  2. Je l’avais porté sur la place publique lors des élections législatives en me présentant avec le soutien du ministre Jean Arthuis,
  3. Sylain Berrios deuxième maire-adjoint et conseiller général nous a rejoint lui aussi ce jeudi, lui qui depuis 20 ans suit l’édile énarque de Saint-Maur et de Créteil  Henri Plagnol, mon concurrent aux dernières législatives.

Henri Plagnol mis en minorité au conseil Municipal

Après un démarrage plutôt serein, dès le point 4 de la décision modificative budgétaire, les demandes  de prises de parole se succèdent et j’ai l’honneur d’ouvrir le bal.

  • Je rappelle ainsi les décisions budgétaires modificatives ont pour objet d’ajuster le budget voté en début d’année pour compenser les écarts entre la prévision et le réalisé. Cette année 2012 avec des impôts encore en augmentation le budget fait apparaitre 820 000€ de frais généraux en plus de ceux déjà voté au budget primitif.
  • Je pointe donc du doigt les derniers grands événements qui ont pu affecter ce compte et demande que soient fournis les vrais comptes sur la manifestation Rock-sur-Marne qui comme chacun sait, sans le dire, aura coûté entre 300 et 600 000€ (la vérité étant certainement au centre).

Comme sait très habilement le faire mon fils de 9 ans avec son assiette de petits pois lorsqu’il veut minimiser ce qui reste dans l’assiette il les éparpille. Dans le budget de la ville de Sant-Maur c’est identique on éparpille comme les petits pois.

  • Je rappelle également que cette manifestation (sans remettre en cause l’objet mais son budget et sa gestion) n’a fait l’objet d’aucun vote en conseil ni même d’une discussion au sein des élus. Elle a été imposée en dehors de toute démarche démocratique avec un budget qui aurait du faire l’objet de soumission compte tenu de son montant.
  • Enfin au vu du manquement démocratique des décisions prises (exemple ce concert de Rock), et de l’opacité accompagnée des dérives du budget j’appelais les membres du conseil, mes collègues à voter CONTRE ce budget.

Les oppositions multiples reprendront ensuite, avec compléments d’arguments, leur position identique de vote contre, puis mon collègue de l’ancienne majorité Jean-François Le Helloco toujours sur la même ligne appellera un vote à bulletin secret.

Puis le deuxième maire-adjoint après une explication sur ses choix et son analyse proposera aussi dans la foulée aux élus de la majorité de ne pas voter cette décision budgétaire.

Ce ralliement automnal finira de mettre définitivement les membres du conseil municipal en émois et une suspension de séance permettra au maire Henri Plagnol, éberlué, de reprendre ses esprits et de préférer retirer le point à l’ordre du jour comme le suivant qui par son contenu en défaveur des entreprises étaient également non suivi par les élus dans leur grande majorité.

Il aura seulement suffit de 4 ans pour que

les rivières de revendications, dénonciations des dysfonctionnements

se rejoignent dans un vote budgétaire

pour emporter les rives mal assurées

d’un fleuve débordant de récriminations.

, , , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. La majorité des élus de Saint-Maur appelle à la démission du maire Henri Plagnol | Pascale Luciani-Boyer - 17 octobre 2012

    […] logique du dernier conseil municipal où la majorité avait refusé de voter la décision budgétaire modificative et la hausse des […]

Laisser un commentaire