les conséquences paradoxales de la société numérique ( convention USF 2014)

 DISCOURS LORS DE LA CONVENTION DES UTILISATEURS FRANCOPHONES DE SOLUTIONS SAP

invitée pour une conférence d’échange avec @Michel Godet, @Gilles Babinet, @Marc Pfohl et Alexandre Martel, @Christiane Féral-Schuhl, @Henri van der Vaeren, @Thierry Marx

L’Elu(e) face au numérique, de la puissance publique à la puissance citoyenne, un défi majeur des territoires  » le titre de son livre aux éditions Berger Levrault, pascale Luciani-Boyer est également membre du comité de directeion du mouvement Nous Citoyens présidé par jean-marie Cavada et fondé par Denis Payre

conférence PLBPour sa part, l’entrepreneuse, élue locale adhérente de Nous Citoyens, auteur de « L’Elu face au numérique » et membre du Conseil National du Numérique Pascale Luciani-Boyer a pointé l’évolution de la démocratie et du rôle des élus grâce au numérique avec une intervention sur de la puissance publique à la puissance du public.

La fracture numérique frappe d’abord les décideurs traditionnels

La société numérique est une société où les pouvoirs sont remis en cause.

« La politique est une chose trop importante pour être laissée aux seuls politiques, le numérique est une chose trop importante pour être laissée aux seuls geeks ou hackers ».conférence PLB02

Le partage des informations permet une nouvelle démocratie plus participative et des nouveaux services aux citoyens. L’acteur public comme la puissance publique deviennent (ou devraient devenir) des plates-formes d’échange ou des facilitateurs dans de nombreux cas.

 

La fracture numérique existe toujours mais est aujourd’hui plus culturelle qu’économique. Pascale Luciani-Boyer a relevé : « politiciens et décideurs du privé sont les premiers fracturés, d’où une rupture avec un public qui pratique le numérique au quotidien. »

issu de l article de CIO informatique ici

 

, , , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire