CITOYEN augmenté le CO-ACTEUR de la cité

Lors des interconnectés de Décembre 2012 cette année il était question du citoyen augmenté et des services repensés

Avec une table ronde d’experts et de représentants élus ou industriels nous avons débattu de ce que serait le citoyen augmenté. Notion que j’avais déjà développé l’été précédent à RURATIC en parlant des services numériques de relation-citoyens pour les collectivités, nous étions arrivés à la conclusion que ces développements nous amenaient résolument vers un citoyen augmenté.

« Les Interconnectés 2012 » était également le lieu d’évocation de sujets connexes tels que le regard partagé des élus de toutes strates territoriales sur l’homme de demain dans la cité ainsi également que le sujet des données et de la création de richesse territoriale.

Essayons une définition du Citoyen augmenté

Qu’est ce que l’on entend par citoyen augmenté ? Comme la réalité augmentée ou la cité augmentée , dite ville intelligente ou numérique, nous allons retrouver le terme augmentation , plus et encore plus, plus de citoyenneté au sens premier  comme ……..acteur de la cité.

Le citoyen augmenté est donc un acteur augmenté de la cité. Pourquoi ?

extrait vidéo de l’intervention interconnectés 2012 LYON
« interconnectés 2012 » définition CITOYEN AUGMENTÉ par pascalelucianiboyer
:

C’est un mixte entre les deux concepts suivants :

  • la e-citoyenneté 

 L’appropriation par les collectivités du numérique est passé des Technologies de l’information et la communication TIC puis au numérique  ces 10 derniéres années.

Aprés avoir délibrer de l’information sur le territoire, les collectivités, comme l’état avec les déclarations d’impots en ligne révolutionnaire pour l’époque, ont proposé des SERVICES. Dés ce moment là, nous pouvions parler de e-citoyenneté  car la notion de e-….. ou bien @…. renvoyait encore à celle de l’accés via le net aux services classiques de l’administration. Une demande d’acte d’état civil ou bien une déclaration en ligne pour un organisme publique, ou encore un paiement en ligne de cantine avec ou non inscription à l’école, sont du ressort des services pré-existants, mise en ligne par les organismes et/ou administrations concernées, afin d’en faciliter l’accés. Ici la citoyenneté, au sens administré d’un état ou d’un territoire, par internet deviend un e-citoyen

e-citoyenneté = accés aux services publiques existants via internet le processus ici est dit descendant

  • le citoyen numérique

Trés vite le citoyen, consommateur ici de services publiques, aidé par une démocratisation des accés au TIC ,entre dans une démarche volontariste d’interaction avec le systéme. Le citoyen ne se contente plus de consommer, il veut agir sur le service, faire remonter ses insatisfactions ou obtenir plus d’information. Enfin ce citoyen, qui deviend numérique par les voies naturelles de l’évolution, passe de croyant à pratiquant et communique lui aussi avec l’administration et les organismes par des voies numériques.

C’est l’arrivée des messageries, avec la boite mail du maire ou du parlementaire directement accessible sur le net, des forums de discussions, des chat vidéos. Le citoyen entre, avec ces interactions, en relation avec l’administration et deviend ce citoyen numérique communiquant. La rationnalisation des canaux de communication télèphone, mail, papier,sms, … donnera lieu à l’emmergence des modèles usités dans le privé :  la gestion de la relation client CRM  qui se traduira ici en Gestion de la Relation Citoyenne  GRC et avec elle est né le citoyen numérique .

citoyen numèrique = accés à une nouvelle communication ascendante vers l’administration

  • le CITOYEN AUGMENTÉ

Il apparait aprés l’arrivée des réseaux sociaux et les systèmes de géolocalisation qui vont offrir aux flux remontants et descendants une terre d’accueil mixte qui transformera le citoyen numérique et la e-citoyenneté en citoyen augmenté. Car dans ce systéme double-flux non seulement le e-citoyen bénéfice d’information délivrée par le secteur public mais ce citoyen détient cette information non pas du seul ressort de l’administration mais du fait de l’apport d’information d’un autre citoyen.

Prennons l’exemple classique de la voirie:

le citoyen numérique constate un trou sur la chaussée et informe en temps réel les services de la ville ( ici demande remontante de service pré-existant de l’admisnitration ) . Mais si en plus de ce signalement (qui entraine une action de la commune en réparation) l’information est mise à la disposition de tous comme etant une donnée à partagée via l’administrtaion ( e-citoyenneté ) nou nous trouvons dans le cas de service d’informatio de la ville.  Si maintenant on accélère le systéme en permettant au citoyen numérique ( donnant l’information remontante) de notre exemple de communiquer avec le e-citoyen ( consommateur de service public dont en information descendante)  nous avons un citoyen augmenté directement acteur de la cité et en co-gestion et co-adminitrastion de la ville ici donc une citoyenneté augmentée .

Exemple de projet de optimisation des places de stationnement dédiées ( handicapées) à patir du citoyen augmenté  :

 
 » interconnectés 2012″ exemple de citoyenneté… par pascalelucianiboyer

, , , , , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. Open data territorial et citoyen augmenté | Pascale Luciani-Boyer - 24 janvier 2013

    […] notion de « Citoyen augmenté » telle que définie sur l’article ici nous amène à la question de « la donnée ». La donnée générée par le […]

Laisser un commentaire